Perdus et Retrouvés!

Il y a des jours où le texte biblique prend un sens plus fort que d’habitude.

Le 14 novembre 2015, au Centre Il Est Écrit de Montréal, il semblait que la parabole du «Fils prodigue» était vécue en direct, grâce aux deux personnes qui faisaient alliance avec Dieu par le baptême.

Hélène est une montréalaise qui a découvert le message adventiste au Nouveau-Brunswick. Élevée par sa mère et privée de son père, elle a cherché longtemps le «grand amour» qui pourrait combler le vide de son cœur. C’est sa rencontre avec une adventiste engagée, à Caraquet, en 1991, qui sera le point de départ d’une vie nouvelle, et pendant une douzaine d’années elle sert Dieu au sein de son Église. Mais des difficultés conjugales la troublent, elle se laisse guider par ses émotions, elle fait de mauvais choix, et en 2005 elle quitte le chemin du Seigneur…

Pendant dix ans, Hélène va vivre loin de l’Église de Dieu. Mais le Saint-Esprit est fidèle et persévérant. Il continue à l’appeler, à l’interpeller, à l’attirer. Et finalement, au printemps 2015, elle apparaît au Centre IEE de Montréal, désireuse de renouer avec Jésus-Christ et avec son Église. Comme elle l’a exprimé dans son témoignage : «Jésus m’a fait comprendre que l’amour d’un homme, c’est bien, mais ça ne peut pas tout combler. L’amour de Dieu, Oui ! Je désire plus que tout Lui donner mon cœur, Lui appartenir et le servir.»

Alain, lui, fait partie de ceux qui ont suivi avec passion les conférences de Gérard Dis, à la fin des années 80. Même s’il était tout jeune à l’époque, c’est avec sincérité qu’Alain a fait alliance avec Dieu. Suivent quelques belles années d’engagement et de service, pour Dieu et pour les autres… jusqu’au jour où sa mère se suicide. Alain est dévasté par la nouvelle. Il se sent en partie responsable du geste de sa mère, sa vie chavire et s’effondre. Il s’enfonce dans la drogue et le sexe, jusqu’à mettre sa vie en péril. Selon ses propres mots : «Si Dieu n’avait pas veillé sur moi d’une manière spéciale, je serais mort d’une overdose.»

Mais au début des années 2010, il sent à nouveau l’appel divin et se souvient que, peu de temps avant qu’il ne quitte l’Église, il a fait un rêve dans lequel Dieu lui disait : «Alain, tu vas chuter et tu vas m’abandonner. Mais quand tu seras dans ta quarantaine, tu reviendras à moi.» Alain a 49 ans ! C’est le moment où jamais… Cette fois, malgré des luttes et des moments de faiblesse, il décide de s’accrocher à son Sauveur et à ses promesses. Grâce à la force d’En-haut, à l’accueil des membres du Centre IEE et au ministère des petits groupes, Alain est redevenu un enfant de Dieu, membre de la famille du Père.

Il n’y a que le Seigneur qui puisse écrire des histoires comme celles-là !

Merci, Seigneur, pour Hélène et Alain. Rends-les solides et fidèles, à ton service jusqu’à ton retour !

Il n'y a pas d'images dans cette galerie.

A propos de l'auteur

Laisser une réponse